"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

13 avril 2011

Carême: faites payer les riches, taxez-les! (saint Jean Chrysostome, Alexandre Soljenitsine)


"Devrions-nous nous tourner vers les rois et les princes pour redresser les inégalités entre riches et pauvres? Devrions-nous envoyer la soldatesque s'emparer de l'or des riches et le redistribuer parmi les pauvres de leur entourage? Devrions-nous supplier l'empereur d'imposer des taxes si écrasantes aux riches qu'ils s'en retrouvent pauvres, puis partager l'argent de la taxe équitablement entre tous?
L'égalité imposée par la force ne mène à rien et cause bien des troubles. Ceux qui avaient à la fois un coeur de pierre et un esprit rusé trouveraient bien le moyen de vite redevenir riches. Pire encore, les riches à qui on aurait confisqué leur or en conçoivraient un grand ressentiment; et les pauvres qui recevraient l'or des mains des soldats n'en auraient aucune gratitude, car le don ne serait pas arrivé par générosité.
Loin d'apporter un bénéfice moral à la société, cela lui apporterait un tort moral. La justice au plan matériel ne saurait être obtenue par la force, car elle ne s'accompagne pas d'un changement de coeur. La seule manière de parvenir à la vraie justice, c'est de changer d'abord le coeur des gens - alors seulement, ils partageront avec joie leurs biens et richesses.
"
saint Jean Chrysostome



"On Living Simply" XLIII
(le compilateur ne cite hélas pas la référence en grec. Enfin, "si non e vero", car ça ressemble fort à l'auteur)

"Dans la vie de la société, la liberté et l'égalité s'excluent mutuellement, étant des concepts hostiles l'un envers l'autre. Par sa nature même, la liberté sape l'égalité sociale, et l'égalité supprime la liberté - car comment pourrait-elle alors être obtenue?" Alexandre Solzhenitsyn, "A Reflection on the Vendee Uprising"

Aucun commentaire: