"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

02 avril 2011

Combat contre l'abattement, la paresse et la faiblesse (saint Païssios Velichkovsky)

http://www.deathtotheworld.com/writings/writings/stpaisiusvelichkovsky/despondency.html


Lorsque cela survient, occupez l'esprit avec la pensée de la mort.

Mentalement, placez-vous dans une tombe. Contemplez-y quelqu'un qui est mort depuis 4 jours: son corps noircit, enfle et dégage une puanteur insupportable, il est dévoré par les asticots, il a perdu sa belle apparence et sa beauté. Allez dans un autre endroit: là on y trouve les ossements de jeunes et de vieux, des beaux comme des laids; et pensez à ça: qui était honnête, ou laid? Qui était un jeûneur, plein de retenue, un ascète, ou un glouton? Et est-ce que cela a apporté quoi que ce soit de plus à un riche d'avoir eu détente et plaisirs en ce monde?

Et souvenez-vous des tourments éternels dont parlent les livres saints: le feu de la Géhenne, l'extrême ténèbre, les grincements de dents, l'infernal Tartare, le vers qui sans cesse dévore. Et imaginez-vous toutes ces vaines larmes versées par les pécheurs, et personne pour les en délivrer. Ils se lamentent et pleurent sur leur sort, et personne n'y a pitié d'eux. Ils s'affligent des profondeurs de leur coeur, et personne n'y a de compassion envers eux.

Pensez à toutes ces créatures à travers les siècles, qui ont servi dignement le Seigneur leur Créateur. Pensez aux plus glorieux miracles de Dieu qui ont été accomplis pour Ses serviteurs depuis le commencement des temps, et en particulier comment le Seigneur, S'étant abaissé Lui-même et ayant souffert pour notre Salut, a fait un tel bien et sanctifié la race humaine. Et pour tout cela, rendez grâce à Dieu, le Philanthrope.

Rappelez-vous la vie éternelle à venir, et le Royaume des Cieux, le repos et la joie sans fin.

Tenez bon, n'abandonnez pas la Prière de Jésus.

Si vous faites mémoire de tout cela et y réfléchissez, alors l'abattement, la paresse et la faiblesse disparaîtront, et votre âme reviendra à la vie comme si remontant de la mort, par la grâce du Christ.

Saint Paisius Velichkovsky

D'après la version anglaise du père Seraphim Rose de bienheureuse mémoire, et Olga Oleinikov, dans la Petite Philocalie russe, volume 4


face au péché humain, bien des Anges gardiens auraient parfois le "droit" à l'abattement...

Aucun commentaire: