"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

25 avril 2011

De gloire en gloire - les coeurs purs pourront contempler l'incompréhensible nature de la Divinité (saint Grégoire de Nysse)



Selon l'infaillible parole du Seigneur, "Le pur de coeur verra Dieu" (Mt 5,8), à mesure de sa capacité, recevant autant que son esprit pourra le supporter; et cependant, l'infinie et incompréhensible nature de la Divinité restera au delà de toute compréhension. Car "la splendeur de Sa gloire, Son renom" comme dit le prophète (Ps 144,5), n'a pas de fin, et alors que nous Le contemplons, Il demeure le même à jamais, à la même distance au dessus de nous. Le grand David apprécia en son coeur ces glorieuses élévations, alors qu'il progressait de gloire en gloire; et cependant il s'écria à Dieu "Tu es le Très Haut pour les siècles sans fin" (Ps 82,19). Et par là, je pense qu'il signifie que dans toute l'infinie éternité des siècles, l'homme qui s'empresse vers Toi croît sans cesse alors qu'il s'élève, croissant toujours en proportion de son accroissement en grâce. "Tu es," en vérité, "le Très Haut," immuable à jamais, et ne pouvant jamais sembler devenir plus petit à ceux qui T'approchent, car Tu es toujours à la même hauteur et plus élevé que les facultés de ceux qui s'élèvent."
saint Grégoire, évêque de Nysse

Aucun commentaire: