"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

15 avril 2011

L'amour-don et l'amour écrasant (p. Savatie Bastovoi)

http://valahia.wordpress.com/2011/01/12/everytime-we-love-we-retrain-the-other-one/



Ce dont je veux parler, c'est de l'amour suffoquant, où quelqu'un "prend possession" de son prochain, qui commence à "modeler" autrui selon sa vision des choses. Je pense que nous avons tous fait cela : par exemple, les parents qui aiment leurs enfants au point que les enfants, lorsqu'ils grandissent, ne savent comment échapper à la "tyrannie" de leurs parents – qui n'est pas vraiment une tyrannie mais qu'ils perçoivent comme telle. Dès lors, la première méprise, la première "erreur" d'amour, c'est d'agir comme ceux qui pensent réellement savoir ce qu'est l'amour, qui pensent dès lors qu'ils peuvent – ou même doivent – imposer cela à autrui.

L'Apôtre Paul nous dit que l'amour supporte tout, croit tout, pardonne tout. L'amour ne se félicite pas, ne cherche pas son intérêt, ne se vante pas; l'amour ne faillit jamais. Dès lors afin de ne pas nous égarer dans notre propre compréhension déformée de l'amour, l'Apôtre dresse une liste des signes de l'amour véritable: être près de l'autre comme si on n'était pas là. L'amour ne cherche pas son propre intérêt. A chaque fois que nous aimons (selon notre vision de l'amour), nous limitons l'espace de l'autre.
Cette sorte d'amour ne porte jamais de fruit. Mais l'humilité a toujours convaincu. Elle a même bien des fois réussi à convaincre jusqu'à des tyrans.

Hiéromoine Savatie Baştovoi

(Extrait d'une conférence du hiéromoine "sur les erreurs en amour", Arad, Roumanie 13 déc 2007)

Aucun commentaire: