"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

22 avril 2011

Office de l'Ensevelissement (Epitaphios) à Péronnes-lez-Binche (2011)

Au pied de la Croix, le noble Joseph recueillit Ton Sang précieux dans la Coupe du Salut, il descendit du bois Ton Corps très pur, L’enveloppa d’un linceul immaculé, et couvert d’aromates il Le déposa dans un sépulcre neuf.

Mais au troisième jour Tu es ressuscité, Seigneur, accordant au monde la grâce du Salut.






















à (re)lire sur le sujet, la méditation du p. Schmemann & photothèque :
http://stmaterne.blogspot.com/search/label/epitaphion

Aucun commentaire: