"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

01 avril 2011

Qu'est-ce que le péché? (St Panteleimon / Facebook)


Qu'est-ce qu'un péché? Selon l'Apôtre saint Jean le Théologien, un péché, c'est toute iniquité. Un péché, c'est la violation des lois de la vie, de la vie personnelle et publique. Comme violation de la légalité dans l'organisme, tout péché sème la discorde dans la nature spirituelle et physique de la personne et de la société. Étant en essence une violation des lois dans la nature, un péché affecte à la fois l'âme et le corps.
Est-ce qu'un corps vit séparément d'un esprit – l'âme d'une personne? Non, ils sont inséparables. S'insinuant dans la personne, un péché "mature" dans l'âme et la rend malade. Cela mène au désordre dans le corps.

Qui d'entre nous, ayant commis tel ou tel péché, ne s'est pas retrouvé à se sentir comme noirci, déprimé? Nous remarquons que cet état accompagne toujours ceux qui pèchent. Cet état, ténèbres et dépression, témoigne du désordre en nous, de la violation des lois du Créateur qui sont à la base de la vie naturelle. Les liens qui nous relient à Dieu comme source de vie sont rompus; la porte du coeur, par laquelle entre le Christ Lui-même, dans la lumière et la joie, est comme refermée.

Dès lors, bien avant le début du Grand Carême pendant lequel les fidèles vont habituellement se confesser, il est très important de se purifier de tous ses péchés, de se réconcilier avec Dieu, d'ainsi restaurer l'harmonie interne que nous avions perdue. Ce n'est qu'après ça que vous pourrez utiliser le remède médical, si vous souffrez d'une sérieuse blessure ou êtes malade.

Ainsi donc, si les maladies sont souvent la conséquence d'un péché, alors leur guérison ne dépend fréquemment pas seulement de médecins et de remèdes médicaux, mais de la foi du malade, de sa repentance, de sa décision d'amender sa vie. Cela ne concerne pas que les maladies personnelles, mais aussi les maladies de familles et de sociétés toutes entières.

La foi ouvre votre coeur pour y accueillir la puissance de Dieu, la repentance rend une personne capable de recevoir cette puissance. Alors notre maladie sera guérie par la main soignante de Dieu, Celui dont le prophète Isaïe a dit "Il a pris nos maux sur Lui et les a portés."
http://www.facebook.com/pages/St-Panteleimon/192274579614

Aucun commentaire: