"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

05 juillet 2011

Les reliques des saints, la Bible et la Foi Orthodoxe (matushka Frederica Mathewes-Green)

http://www.facebook.com/home.php#!/notes/frederica-mathewes-green/relics-of-the-saints/224427094253459




Quelqu'un m'a demandé aujourd'hui pourquoi les Orthodoxes honoraient les reliques des saints. Voici ce que je lui ai répondu :

C'est amusant que vous demandiez cela aujourd'hui. C'est la fête du saint prophète Élisée. Voir dans la Bible: 2 Rois 13,21. Je lisais ce matin la vie des saints du jour, et on y citait ce passage comme étant le motif pour lequel nous vénérons les reliques des saints.
L'autre raison est une conception du monde commune au judaïsme et au christianisme oriental. Il n'y a pas cette séparation entre le corps et l'esprit qui est née en Occident, suite au néo-platonisme augustinien. Au contraire, une compréhension que Dieu imprègne toute la réalité matérielle qu'Il a créée, aussi quelque chose qui dépasse infiniment notre entendement. Les miracles peuvent guérir le corps, ou multiplier la nourriture, ou affecter diversement la matière, car Dieu y est présent en Sa puissance.
Lorsque le corps et l'âme sont séparés par la mort, c'est une séparation temporaire qui durera jusqu'au Jour du Jugement. Ceux qui ont lutté contre leur égocentrisme et péché, et se sont "vidés" pour être remplis de l'Esprit Saint, expérimentent la présence de Dieu dans leur corps autant que dans leur âme et leur esprit. Le corps qu'ils quittent peut retenir cette transformation. Les dépouilles mortelles, les corps, devraient être traités avec respect, honneur, bien entendu, mais parfous des gens découvrent en manipulant et préservant certains corps que des miracles commencent à survenir, comme avec Élisée dans notre péricope vétéro-testamentaire de ce jour. Alors le principe, c'est qu'il convient de traiter les reliques des saints avec tout le respect qu'ils méritent - un élément particulièrement caractéristique de la chrétienté antique, quand rassembler les restes des martyrs et leur donner une sépulture décente étaient un motif suffisant pour être arrêté et exécuté. Dans le nouveau documentaire "Mysteries of the Jesus Prayer" (Mystères de la Prière de Jésus, en vente en dvd), les cinéastes visitent des monastères où s'écoule une huile fragrante des ossements de saints, huile aux effets miraculeux.

Nous voyons dans le Livre des Actes d'Apôtres qu'il n'est point besoin du corps des saints pour que s'accomplisse une guérison, mais que des vêtements et mouchoirs que saint Paul avait touchés étaient apportés pour guérir des malades, et que d'autres étaient étendus sur la rue afin que l'ombre de saint Pierre les couvre, les guérissant.

matushka Frederica Mathewes-Green




Aucun commentaire: