"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

06 août 2011

Thabor/Transfiguration : un nuage inexpliqué descend annuellement pour la fête sur la sainte montagne (Interfax Religion)


la Transfiguration du Seigneur - Преображение Господнеx

Les météorologues ne parviennent pas à expliquer la descente du nuage sur l'endroit supposé de la Transfiguration du Seigneur
http://www.interfax-religion.com/?act=news&div=8081

Moscou, 11 janvier 2011, 18h12 - Interfax - La science ne parvient pas à expliquer le mystère de ce nuage, qui chaque année, descent sur le Mont Thabor, à l'endroit où selon la Bible, la Transfiguration du Seigneur a eu lieu.

Serguei Mirov, un participant de l'étude organisée cet été par le groupe de travail sur les signes miraculeux à la Commission synodale théologique, explique que l'enquête a été menée par des météorologues Russes et Israéliens, rapporte le quotidien Komsomolskaya Pravda.

Selon lui, résumant les résultats, les experts ont conclu que cette nuée ne saurait être générée par un air aussi sec et par une telle température.

Mirov d'insister que "la descente de cette nuée bénie" n'a lieu qu'à l'endroit où se trouve le monastère Orthodoxe. Il explique que pendant l'office religieux de la fête [le phénomène miraculeux a lieu pendant la fête Orthodoxe de la Transfiguration, IF], une sorte de sphère brillante paraît au dessus des fidèles, puis le nuage apparaît au dessus de la croix dans l'église de la Transfiguration. Il grandit en taille et descend sur les fidèles, les couvrant et leur laissant une rosée rafraichissante.

De son côté, Pavel Florensky, un académicien de l'Académie russe des sciences naturelles, président de ce groupe de travail sur les signes miraculeux, dit que son équipe a examiné l'apparition du Saint Feu à l'église du Saint Sépulcre à Jérusalem lors de la vigile de Pâques avec l'aide des appareillages les plus précis et modernes.

La conclusion est simple : l'apparition du Feu est accompagnée d'un phénomène piézo-électrique puissant dans toute l'église et directement à l'entour, similaire à ce qui se passe lors d'un coup de foudre, mais il n'y a pas de foudre.. Dès lors, cela signifie que cet événement peut être considéré comme miraculeux," selon lui.

1 commentaire:

Antonio a dit…

Mais selon quel calendrier ?