"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

11 décembre 2011

Des boîtes de nuit fréquentables soutenues par le patriarcat (Russie)

http://www.interfax-religion.com/?act=news&div=8435
11 Mai 2011, 12:41


Moscou, 11 Mai 2011, Interfax - L'Église Orthodoxe de Russie soutient le nombre croissant de boîtes de nuit décentes.
"Ce sont des clubs pour ceux qui apprécient lire, parler, penser et communiquer," explique dans l'émission télé Treugolnik (Canal 3) l'archiprêtre Vsevolod Chaplin, directeur du département synodal pour les relations entre Église et société.
Selon lui, les boîtes de nuit ne sont pas toujours des lieux de débauche, d'excès de boisson, de drogue, et il y a des faits qui le confirment.

P . Vsevolod expose que nombre de jeunes ont une vie de noctambule, et qu'ils ont dès lors besoin de lieux pour pouvoir des échanges sérieux et constructifs, lire, prendre une tasse de thé, à 2, 3, 4 ou 5 heure du matin.

Il considère que de tels clubs pourraient limiter la vente de boissons alcoolisées, en particulier les boissons fortes.
"Croyez-moi, déjà auparavant, de tels endroits avaient du succès, il serait dès lors incorrect de décrire toutes les boîtes de nui comme étant des bordels, des fumeries de drogue ou des trous pour alcooliques."

Aucun commentaire: