"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

03 décembre 2011

être Orthodoxe dans un monde non-orthodoxe (hiéromoine Tryphon, EORHF)


Dans notre société pluraliste, il y a beaucoup de Chrétiens Orthodoxes qui se sont retrouvés à partager leur vie avec des proches et familiers non-Orthodoxes. Parfois ces proches ne pratiquent pas même unn christianisme, dès lors la lutte pour garder les traditions et pratiques de la Foi Orthodoxe peut être difficile. En particulier, les périodes de jeûne peuvent être fort pénibles, lorsque le restant de la famille mange viande, oeufs et laitages, alors que le membre Orthodoxe est requis de jeûner par l'Église.

Même les prières de bénédiction avant chaque repas peuvent poser un sérieux problème lorsque les autres membres de la maisonnée sont incroyants. Il y a aussi tous ces dimanches matins et jours de fête, lorsque les autrres membres de la famille veulent aller à la plage, mais vous avez besoin d'aller à l'église pour la Divine Liturgie. La difficulté sera encore plus grande pour rester dans le chemin de la Foi si des membres de la famille sont ouvertement anti-religieux.

Je me souviens d'un oncle qui était si hostile envers la religion qu'il interdisait à ma tante et mes cousins d'aller à l'église. Bien qu'il s'agisse d'un exemple extrême, il y a beaucoup de Chrétiens Orthodoxes quu luttent pour vivre leur Foi dans un environnement qui n'est pas favorable à la vie spirituelle. Cette hostilité envers notre Foi Chrétienne Orthodoxe peut même se retrouver dans le milieu de travail. Bon nombre d'employeurs ne permettent pas aux Chrétiens Orthodoxes de prendre congés pour les jours saints, pas même pour les fêtes majeures comme la Nativité du Christ.

Lorsque nous sommes consacrés au Christ,nous ne devons pas laisser autrui nos empêcher de pratiquer notre Foi. Bien qu'il ne soit pas nécessaire de leur exposer directement notre Foi, il est important que nous nous souvenions de l'exemple des Chrétiens des origines. Ils étaient tellement fidèles au Christ qu'ils étaient prêts à subir le martyre plutôt que de renier leur Foi, ou de faire des compromis avec les principes Chrétiens.

Ma longue expérience en la matière me fait remarquer que nombre de personnes qui nient l'importance de la religion dans leur vie ont, en réalité, changé et adopté une forme de religiosité. Les uns considèrent le Christianisme [Orthodoxe] comme étranger à notre société, et dès lors ont rejetté tout le Christianisme. D'autres trouvent que les Chrétiens sont des gens qui jugent et s'auto-justifient, et dès lors ont repoussé toute forme d'expression religieuse.

Que faire, alors? Tout d'abord, en aucune circonstance nous ne devons cacher notre Foi. Cela ne signifie pas que nous devons jouer au prédicateur ou au juste bien orgueilleux. Le Chrétien est aussi reconnaissant pour avoir la Foi, et a de la compassion envers ceux qui n'en ont pas. Rendre un témoignage d'amour envers le Christ tout en honorant nos traditions Orthodoxes est un bon point de départ.

Si nous sommes attablés avec des non-croyants, il est important que nous ne soyons pas démonstratifs pour manifester notre Foi, mais il est aussi important que ne cachions pas le fait que nous sommes Chrétiens Orthodoxes. Faire un simple et discret signe de Croix sur nous-mêmes avant de manger n'exprime pas seulement notre gratitude envers Dieu pour notre nourriture, mais rend aussi un témoignage silencieux de notre volonté à vivre vraiment notre vie dans un amour déclaré envers notre Sauveur. Le Seigneur a dit que si nous Le renions devant les hommes, Il nous reniera devant le Père. Garder les traditions de notre Foi, rester fidèle pendant les périodes de jeûne, et nous efforcer de participer à la Liturgie au moins une fois par semaine, voilà ce qui est absolument nécessaire si nous voulons grandir spirituellement.

Plus important encore, notre conormité à notre Foi et notre volonté à rendre témoignage de notre amour pour le Christ peut avoir un grand impact sur ceux qui nous entourent. Si notre amour du Seigneur se traduit par l'amour envers la famille et notre prochain, nos proches verront que notre Dieu est réel, et notre Foi Orthodoxe est vraiment un chemin de vie, un chemin qui transforme notre nature. Lorsque les gens voient que nous sommes remplis de joie de vivre, que nous ne jugeons pas autrui, cela pourra leur donner envie d'voir eux aussi ce que nous avons. La Perle de Grand Prix pourra aussi être pour eux!

Dans l'amour du Christ,
Hiéromoine Tryphon

Aucun commentaire: