"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

03 septembre 2011

Le désespoir et le thé (P. Sophrony)

Au bord de l'abîme du désespoir, tenez-vous tranquilement, et quand vous remarquez que vous ne pouvez plus le supporter, alors reculez un peu, et prenez une tasse de thé.
Ancien Sophrony de l'Essex



"Stand at the brink of the abyss of despair, and when you see that you cannot bear anymore, draw back a little, and have a cup of tea."
Elder Sophrony of Essex

01 septembre 2011

Dieu et le temps qui passe

En ce jour de l'an ecclésial (1er septembre), une petite réflexion sur le temps et Dieu, que nous offre le saint apôtre Pierre :

"Le Seigneur ne retarde pas l'exécution de Sa promesse, comme se le figurent certains; mais Il use de patience envers vous, car Il ne veut pas que personne périsse, mais au contraire, que tous viennent au repentir"
2 Pierre 3,9



"The Lord isn’t really being slow about His promise, as some people think. No, He is being patient for your sake. He does not want anyone to be destroyed, but wants everyone to repent."
2 Peter 3,9

Bonne année (ecclésiale)! Happy new (Church) year!

29 août 2011

Salut et libre-arbitre (Saint Clément d'Alexandrie)


Sauver les hommes malgré eux, serait le fait de la contrainte. Les sauver par le libre choix de leur volonté, c’est l'effet de (Celui Qui accorde) la grâce. Le Royaume de Dieu n’appartient pas à ceux qui s’endorment dans la paresse, mais "ce sont les violents qui l'emportent de force" (Mt 11,12). La seule violence agréable à Dieu est celle qui consiste à Lui arracher le don de la vie éternelle.
Saint Clément d'Alexandrie, "Le Salut des riches", 21