"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

19 janvier 2012

Discerner la fausse paix (hiéromoine Joshua, Eorhf)


Pourrions-nous utiliser nos cerveaux et notre Foi pour discerner si les autres sont bons ou mauvais ou porteurs de mauvaises intentions? Si nous ne savons pas discerner cela, alors les Nazis pourront revenir en un clin d'oeil. Le rusé roule à chaque fois le naïf. Les mondains trompent toujours le spirituellement immature. La foule de gens qui n'ont pour principe de vie que "tout se vaut alors pourquoi se poser des questions", n'aspire à rien d'autre qu'une illusion de paix, une paix de façade, elle en récolte maintenant le bénéfice de la médiocrité, de sorte que le bon et le vertueux pourront en souffrir plus tard. Juger jusqu'à condamner pour ce temps, ce que reprochait le Seigneur dans les saints Évangiles. On ne peut pourtant pas verser dans la passivité, ni refuser d'aimer au point ne pas "parler de la vérité avec charité." Tous nous savons être rachetés, et tous nous savons nous repentir en cette vie. Le jugement des âmes appartient au Christ, et au Christ seul - qui serait assez orgueilleux pour penser le contraire?

Hiéromoine Joshua +

Aucun commentaire: