"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

05 février 2012

Dimanche du Pharisien et du Publicain (hiéromoine Tryphon, EORHF)


L'Icône du Dimanche du Publicain et du Pharisien montre les 2 hommes dans l'attitude qu'ils avaient lorsqu'ils entraient au temple pour prier. Le pharisien se dirigeant vers un lieu éminent, d'où tout le monde pourrait le voir. La position de ses mains indique qu'il s'adresse à Dieu, exposant son comportement et ses réalisations. Par contraste, le publicain entre et reste en retrait, loin de la partie la plus sainte du temple. Son attitude montre son ouverture à Dieu, son humilité, et sa soif de miséricorde.

L'icône montre aussi l'état des 2 hommes lorsqu'ils quittent le temple. Suivant les paroles du Christ en Luc 18,14, le publicain s'est vu exalté dans le Royaume de Dieu, du fait de son humilité. Il quitte le temple en étant pardonné, et il montre qu'il reste ouvert à la volonté de Dieu. Par contraste, le pharisien quitte le temple sans avoir été justifié, toujours dans le besoin d'être pardonné. A cause de son orgueil et de son absence de repentance, il sera abaissé devant Dieu, Celui Qui connait la condition de l'âme de tout un chacun, et Qui offrira le don du Salut à ceux qui viendront à Lui dans une véritable repentance.

Dans l'amour du Christ,
hiéromoine Tryphon
All-Mercifull Saviour Orthodox Christian Monastery, ROCOR


Être Lecteur du saint Évangile pour une telle péricope est périlleux, car on ne voit que trop à quel point on correspond peu à celui qui en ressorti justifié...

Aucun commentaire: