"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

29 février 2012

Le Grand Canon de saint André de Crête et son détail le plus important (p. Seraphim, EORHF)


Le Grand Canon a été écrit par un saint homme afin de s'enseigner à lui-même la manière juste de vivre. Nous ne pouvons en tirer bénéfice que si nous décidons d'avoir pour priorité de nous tenir en prière, dans l'église, et de l'écouter, avec un grand désir, une grande attente que la grâce de Dieu vienne nous enseigner et nous guérir. Notre théologie est avant tout expérimentée et priée, et pas seulement "étudiée."
père Seraphim Holland, EORHF

===============


The Great Canon was written by a holy man to teach himself the right way to live. We cannot benefit from it unless we make it a priority to stand in prayer, in the church, and listen to it, with a great desire and expectation for God’s grace to teach us and heal us. Our theology is first and foremost – experienced and prayed, and not only "studied".
https://www.facebook.com/priestseraphim.holland

Aucun commentaire: