"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

16 mars 2012

Le moine : un mort reconnaissant - grateful dead (hiéromoine Tryphon, EORHF)


Le moine doit être mort à ce monde, car par sa vocation même, il doit en être tiré à part, menant une vie à l'imitation des anges. Qu'on le loue ou qu'on l'offense, un moine doit réagir comme s'il était mort. Il ne doit pas être perturbé par les insultes, ni fier lorsqu'on le félicite. Dans son obédience et son humilité, il trouve de la beauté dans une vie cachée.

Dans l'amour du Christ,
hiéromoine Tryphon

Aucun commentaire: