"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

06 avril 2012

Nos 3 disciplines : la prière, le jeûne et l'aumône (hiéromoine Tryphon, EORHF)



Jésus Christ a appelé à une conversion radicale de nos coeurs et esprits, et à faire abandon total du vieil homme en nous, à savoir notre nature déchue. L'acte principal par lequel on entame cette conversion, c'est la metanoia, qui survient par un changement radical de notre esprit. Cela arrive lorsque nous prenons conscience que nous avons péché, et que nous avons besoin du pardon de Dieu, et que nous nous décidons, avec Son aide, de nous soumettre à Lui.

Parfois, nous voyons un usage équivalent de deux termes, pénitence et confession. Lorsqu'on se confesse, un prêtre peut parfois donner une pénitence, qui est une sorte de "discipline" spirituelle qui peut aider dans notre parcours vers Dieu. Nous recevons des directives qui peuvent mener à la croissance spirituelle, et à un changement du coeur.

Ces pénitences sont souvent sous forme de mesures destinées à aider à accroître le temps passé à la prière, au jeûne et à l'aumône. Ces 3 éléments nous aident à approfondir notre relation avec le Christ, et aident à l'acquisition du Saint Esprit. Parfois on se voit recommander de dire des hymnes acathistes, dans lesquelles on demande l'aide de saints ou de la Sainte Vierge, pour aider dans notre lutte ascétique dans notre quête spirituelle. On peut nous recommander des périodes supplémentaires de jeûne, afin qu'en nous privant de certains aliments, nous puissions regarder plus profondément en nos coeurs, et, avec l'aide de Dieu, être débarrassés de la souillure et de la poussière qui polluent notre être intérieur. D'autres fois, on peut nous demander des actes charitables, ou d'accroître notre aumône, une manière de nous détacher et de nous recentrer sur les besoins d'autrui.

Ces disciplines spirituelles qui mettent l'accent sur l'augmentation de la prière, du jeûne et de l'aumône, en plus de s'immerger dans les saintes Écritures, nous aident dans notre incessante quête pour mener une vie en totale soumission au Christ. Ces 3 catégories de discipline nous aident à acquérir le Saint Esprit et à vivre notre vie pour le Christ.

La prière, le jeûne et l'aumône ne sont pas une fin en soi, mais des exercices qui aident dans la guerre spirituelle contre les démons qui cherchent à nous écraser. Ces disciplines sont des aides pour faciliter notre effort de repentir, et amener à un profond changement mental (metanoia). Et cette repentance ne signifie pas que nous devrions nous sentir triste, mais que nous luttons pour nous débarrasser de tout orgueil et tout égoïsme, et remplaçons l'ego par de l'amour, la joie, la paix, la patience, la gentillesse, la bonté, la bienveillance, la délicatesse et le contrôle de soi.

Dans l'amour du Christ,
Hiéromoine Tryphon

Aucun commentaire: