"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

14 avril 2012

Que s'est-il passé sur la Croix? (saint Jean Damascène)


Catavassie de l'Ode 8 de l'Office des Myrophores, ou Matines du Samedi Saint
chantées en la Vigile de Pâques
paroisse des saints Anargyres, Péronnes-lez-Binche, 14.4.2012




Par la Croix de notre Seigneur Jésus-Christ, ce n'est rien d'autre que la mort qui a été vaincue et,

Le péché de notre premier parent, détruit,
L'Hadès [Enfer], vidé
La Résurrection, accordée
Le pouvoir de mépriser les choses de ce monde, donné,
Même [à mépriser] la mort;
Le chemin de retour vers l'antique béatitude, rendu facile,
Les portes du Paradis, ouvertes,
Notre nature, assise à la droite de Dieu,
et nous, devenus enfants et héritiers de Dieu.

Par la Croix, toutes ces choses ont été restaurées..

Elle est un sceau nous marquant pour empêcher le destructeur de nous frapper,
les relevailles de ceux qui gisent tombés,
un soutien pour ceux qui tiennent bon,
une canne pour l'infirme,
une crosse pour le berger,
un guide pour l'égaré,
un perfectionnement pour l'avancé,
le Salut pour l'âme et le corps,
elle dévie tous les méfaits,
elle est source de tout bien,
une destruction du péché,
un germe de Résurrection,
et l'arbre de Vie éternelle.


Saint Jean de Damas


Aucun commentaire: