"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

16 mai 2012

La critique de nos propres idées comme source de progrès personnel (Karl Popper, philosophe)

Lorsque je parle de raison ou de rationalisme, par là, je veux aussi exprimer la conviction que nous pouvons apprendre au travers de la critique de nos fautes et erreurs, en particulier par la critique reçue d'autrui, et même aussi par l'auto-critique. Un rationaliste, c'est simplement quelqu'un pour qui il est plus important d'apprendre que de se voir donner raison; quelqu'un qui est désireux d'apprendre des autres - non pas en endossant simplement l'opinion d'autrui, mais en admettant avec joie que les autres puissent critiquer ses idées, et en émettant allègrement des critiques sur leurs idées. L'accent est mis ici sur l'idée de la critique, ou plus précisémment la discussion critique. L'authentique rationaliste ne pense pas que lui-même ou quiconque d'autre puisse être en possession de la vérité (*); pas plus qu'il ne pense que la critique de principe puisse aider à parvenir à de nouvelles idées. Mais il pense que dans la sphère des idées, seule la discussion critique peut nous aider à atteindre un résultat, comme on trie le bon grain de la paille. Il est bien conscient que l'acceptation ou le rejet d'une idée n'est jamais une question purement rationnelle; mais il pense que seule la discussion critique peut nous donner la maturité pour voir une idée sous plusieurs angles d'approche, et de là, exprimer un jugement correct à son sujet.
Karl Popper, philosophe



(*) NDT : c'est son avis en matière philosophique, seul domaine auquel Popper s'intéresse. Sa critique de la fausse idée de "vérité scientifique" est à cet égard des plus brillantes!



"When I speak of reason or rationalism, all I mean is the conviction that we can learn through criticism of our mistakes and errors, especially through criticism by others, and eventually also through self-criticism. A rationalist is simply someone for whom it is more important to learn than to be proved right; someone who is willing to learn from others — not by simply taking over another's opinions, but by gladly allowing others to criticize his ideas and by gladly criticizing the ideas of others. The emphasis here is on the idea of criticism or, to be more precise, critical discussion. The genuine rationalist does not think that he or anyone else is in possession of the truth; nor does he think that mere criticism as such helps us achieve new ideas. But he does think that, in the sphere of ideas, only critical discussion can help us sort the wheat from the chaff. He is well aware that acceptance or rejection of an idea is never a purely rational matter; but he thinks that only critical discussion can give us the maturity to see an idea from more and more sides and to make a correct judgement of it."
Karl Popper, extrait de "On Freedom", in "All Life is Problem Solving" (1999)


Aucun commentaire: