"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

13 mai 2012

la dignité de la femme toujours honorée dans l'Église (dimanche de la Samaritaine)


Tropaire de la Samaritaine, ton 4
Les femmes disciples du Seigneur,

reçurent de l’Ange la proclamation lumineuse de la Résurrection ;
elles rejetèrent la condamnation ancestrale
et tout en joie elles dirent aux apôtres :
la mort est dépouillée, le Christ Dieu est ressuscité
en accordant au monde la grande miséricorde.


Kondakion de la Samaritaine
Par sa foi, la Samaritaine
venue au puits vit en Toi l’eau de la sagesse ;
s’en étant abondamment abreuvée,
elle reçut en héritage le Royaume d’en haut,
elle qui est toujours digne de louanges.



Dignité de la femme dans l’Eglise (la Samaritaine est « Photini », l’illuminée, Claire)
Dieu sait tout de nous : à nous de « reconnaître » les péchés qu’Il nous révèle ; Jésus, Le Sauveur. Notre identité de chrétiens est dans la foi en lui, distincte de tout autre croyance : à notre époque, les opinions philosophiques et religieuses, et les sectes, sont légion ; gardons la vraie foi sans nous laisser ébranler ; notre force de conviction est dans l’Esprit.
« Annoncer la bonne nouvelle du Seigneur Jésus », faire connaître le Christ Sauveur : sa parole, sa sagesse, sa vie (résurrection) irradient de l’Eglise, pour le salut et la vie éternelle de tous. L’Esprit nous donne la force de montrer l’actualité du message évangélique, la beauté de la personne divine de Jésus, et l’enthousiasmante révélation de la sainte Trinité. Combien dans l’évangile de ce jour, le Seigneur se révèle miséricordieux ! La connaissance de l’amour de Dieu est proposée à tous les humains : sans prosélytisme, faisons aimer Celui qui nous aime et que nous aimons !
Père Marc-Antoine Costa de Beauregard
Métropole Roumaine – Paroisse de Louveciennes, France

Aucun commentaire: