"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

23 mai 2012

Le souvenir de Dieu mène à la conversion du coeur (p. Tryphon, EORHF)

L'importance d'avoir un confesseur régulier ne doit pas être sous-estimée. La plupart d'entre nous sont mal à l'aise dès lors qu'il s'agit de réfléchir à ses propres fautes, échecs et péchés, parce que nous aimons bien "nous sentir bien" par rapport à nous-mêmes. Nous vantons nos mérites auprès d'autrui, nous exposons nos réussites, et nous feignons l'humilité. Nous nous efforçons de maintenir une bonne image publique auprès de nos amis et collègues, tout en refusant d'examiner de manière convenable tous ces comportements qui ont besoin de changement.

Voir régulièrement son confesseur est la meilleure manière d'orchestrer une conversion du coeur, car si nous voyons souvent un prêtre qui nous connaît, nous aurons toujours un allié qui pourra nous aider à voir ces péchés que nous aimerions ignorer. Une confession régulière peut nous aider dans la lutte contre des péchés qui sont devenus des habitudes, et nous aider à parvenir à une véritable conversion du coeur. Il peut nous aider à approfondir une vie de prière, une vie qui serait basée sur la repentance, et par la grâce de Dieu, amener à la transformation du coeur.

Mener une vie de repentance nous permet d'avoir une relation avec le Christ qui permet la conversion du coeur, car il n'y a qu'en gardant le souvenir de Dieu que la conversion du coeur peut survenir. "Il appartient à très peu de gens de connaître avec exactitude leurs propres chutes : c'est le fait de ceux dont l'esprit ne se laisse jamais détourner du souvenir de Dieu." Saint Diadoque de Photiki, Cent chapitres sur la perfection spirituelle, § 27

Dans l'amour du Christ,
Hiéromoine Tryphon


Photo: nos abeilles heureuses un jour ensoleillé

Aucun commentaire: