"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

26 mai 2012

L'équilibre de l'intérêt pour le corps et l'âme (p. Tryphon, EORHF)


En ces temps de clubs de santé, de modes de régimes, de ventres plats, de remodelage de visages et d'implants capillaires, nous semblons, en tant qu'espèce, être devenus fous, avec notre fixation sur notre image extérieure. Autant l'exercice du corps est important, cependant, si nous devenons obsédés par l'image de notre corps, que nous en manquons de prendre soin de l'âme, alors nous sommes en gros problème. Le corps est destiné à la tombe, mais l'âme est éternelle. Si nous devons nous affilier à un club de santé, tout en ne venant pas à l'église, alors nous serons déséquilibrés, et nous échouerons à conserver à la fois le corps et l'âme dans un état de bonne santé.

Dans l'amour du Christ,
Hiéromoine Tryphon

Aucun commentaire: