"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

01 juin 2012

La prière guérit! (institut de neuropsychologie Bekherev, Saint-Petersbourg)

Des scientifiques l'affirment : les prières guérissent effectivement des maladies
http://english.pravda.ru/society/anomal/01-05-2008/105048-prayers-0/

01.05.2008



Les gens peuvent en effet trouver la guérison à l'église en touchant des saintes reliques au sanctuaire. Des scientifiques de Saint-Petersbourg l'ont démontré, et ont découvert le "mécanisme matériel" d'un phénomène divin.

"La prière est un puissant remède," dit Valery Slezin, directeur du laboratoire de neuropsychophysiologie de l'Institut N.A. Bekhterev de Recherche et développement psychoneurologique à Saint-Petersbourg. "Non seulement elle régule tous les processus de l'organisme humain, mais de plus, elle restaure la structure de conscience endommagée."

Le professeur Slezin a réalisé quelque chose d'incroyable - il a mesuré la puissance de la prière. Il a enregistré des électro-encéphalogrammes de moines en prière, et constaté un phénomène inhabituel - la mise au repos complet de leur cortex cérébral. Cet état ne s'observe normalement qu'avec des bébés de moins de 3 mois, lorsqu'ils sont près de leur maman, en totale sécurité. Lorsque la personne grandit, le sentiment de sécurité disparaît, l'activité cérébrale augmente, et le rythme des bio-courants cérébraux ne se raréfie que durant un profond sommeil et durant une prière, a démontré le scientifique. Valery Slezin a appelé cet état inconnu l'état d'éveil lent ou priant, et démontré que c'était vital pour n'importe qui.

C'est un fait connu que les maladie sont pour la plupart causées par des situations négatives et des agressions qui s'enracinent dans notre esprit. Cependant, durant une prière, les soucis s'effacent à l'arrière-plan, voire même disparaissent entièrement. Dès lors, tant la guérison morale que physique sont possible.

Même les Offices religieux aident à améliorer la santé. L'ingérieur électro-physicienne Angelina Malakhovskaya du laboratoire de technologies bio-médicales a mené plus d'un millier d'expériences afin de mesurer l'état de santé clinique de paroissiens avant et après les offices. Elle a constaté que l'office dans une église normalisait la pression artérielle et les valeurs sanguines.

Les prières peuvent même neutraliser les radiations nucléaires. On a constaté qu'après l'explosion de Tchernobyl, les instruments de mesure de radioactivité avaient tous dépassé leur échelle de mesure. Cependant, les mesures étaient normales près de l'église de l'archange Michel, qui se trouve à 4 kilomètres des réacteurs. Les scientifiques de Saint-Petersbourg ont confirmé par des expériences que l'eau bénite, le signe de Croix et même le son des cloches d'église pouvaient guérir. C'est pour cela d'ailleurs qu'en Russie, pendant les épidémies, les cloches sonnaient constamment.



La gamme ultrasonique du son des cloches tue les virus de la grippe, jaunisse et typhus : les protéines des virus se déforment et n'infectent plus, dit Angelina Malakhovskaya. Le Signe de Croix est encore plus efficace, il tue des microbes pathogènes (colon bacillus et staphylococci) non seulement dans l'eau du robinet, mais aussi dans des rivières et des lacs. Il est encore plus efficace que les moyens de désinfection moderne tels que la radiation électromagnétique.

Le laboratoire scientifique de l'Institut de Médecine Industrielle et Maritime a étudié cette eau avant et après consécration. Il a été constaté qu'après avoir lu la Prière du Seigneur au dessus de l'eau, et l'avoir signée de la Croix, le nombre de bactéries malignes diminuait de cent fois. La radiation électromagnétique n'atteint pas de pareils résultats. Dès lors, la recommandation chrétienne-orthodoxe de consacrer toute nourriture et boisson n'est pas seulement de valeur spirituelle, mais a aussi un caractère préventif (1).

L'eau bénite n'est pas juste purifiée; elle change de structure, elle cesse de pouvoir nuire et devient guérissante. Des appareillages spécifiques peuvent le démontrer.
Les spectrographes suggèrent que l'eau consacrée a une densité optique supérieure, comme si elle "comprennait" le sens des prières et le conservait. C'est la raison de l'unicité de sa qualité guérissante.

La seule limitation, c'est que ça ne guérit que les personnes pieuses.

"C'est comme si l'eau faisait la différence par rapport au niveau de foi des gens," dit Angelina Malakhovskaya. "Lorsqu'un prêtre consacre l'eau, la densité optique est 2,5 fois supérieure; lorsque c'est effectué par un laïc religieux, c'est 1,5 fois plus, mais avec un baptisé incroyant sans croix autour du cou, le changement était insignifiant."

Source :
revue russe "Argumenti i fakti"
http://aif.ru/

Le professeur


biographie du professeur
http://calligraphy-expo.com/eng/Personalities/Maintenance.aspx?ItemID=1392

L'Institut à Saint-Petersbourg
http://www.interfax-religion.com/print.php?act=news&id=277

======================================================

Notes de traduction
(1) On se souviendra par exemple de cet épisode de la vie de saint Vaast, le catéchiste du roi Clovis 1er - des ennemis du Christ avaient empoisonné le verre de vin qu'on allait lui servir, et en traçant le Signe de Croix dessus, le verre se brisa. Ou dans la vie de saint Arnould le Fort, trempant sa crosse épiscopale dans un brassin réalisé avec l'eau d'un marigot, rendant le tout potable. Etc!

(2) Voir un ancien article (en anglais) du "Archives of Internal Medicine", 25/10/1999

http://rnaworld.bio.ku.edu/evolve/links/local/Harris-AIM1999-159,2273.pdf

Test Santé, le magazine para-médical de Test Achats, a publié un extrait dans son numéro 35 de février 2000. Un lecteur scientifique
athée avait critiqué cette publication d'une enquête médicale montrant le contraire de ce que lui veut croire. Test Santé a répondu que les faits étaient là, et qu'eux ne faisaient que reproduire les extraits et conclusions des études scientifiques, point final. CQFD :-)

3 commentaires:

Zosimas a dit…

Intéressant, mais ce qui manque cruellement à cet article c’est de préciser que c’est la prière chrétienne qui guérit et uniquement elle ! Car l’information : « La seule limitation, c'est que ça ne guérit que les personnes pieuses » ne signifie pas grand chose. Et les adeptes de n’importe quelle croyance, technique de méditations, yoga ou d’autres bizarreries pourraient alors aussi revendiquer la chose. Ce qui finalement voudrait dire que ce n’est pas une intervention divine mais juste un phénomène psychophysique encore mal connu. Et dans ce cas, la récitation de l’annuaire du téléphone, dans l’état de conscience adapté, devrait donner les mêmes résultats.

Anonyme a dit…

je ne suis pas l'auteur, mais je pense que pour un scientifique Russe, avec son immense héritage spirituel, publiant son article dans "argumenti & fakti" qui publie régulièrement des reportages religieux mais exclusivement chrétiens orthodoxes, "cela va de soi".
Bien entendu, traduire un tel article sans cette mise en perspective, sans ce rappel de qui écrit quoi et où, ça peut mener à des conclusions pouvant permettre.. de vendre beaucoup de bottins de téléphone :-)
merci d'avoir apporté ce point de précision

Eve a dit…

Il est vrai que depuis que je prie le rosaire, que je prends la communion , la messe, les sacrements, etc que je vis ma foi à fond, que je me sens mieux, libre, plus légère, je suis catholique, mais avant tout cela, je m'étais approchée du yoga et du bouddhisme, mais rien, bof bof, du vide... pourquoi , parce que il n'y a pas la présence de Dieu, de Jésus, il n'y a pas l'Amour Divin. Je pense que la différence est là et j'en témoigne, oui, l'Amour fait la différence et pas n'importe quel amour humain. La Vierge Marie le répète souvent dans ses apparitions: priez, priez, priez.