"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

05 juin 2012

La véritable et durable liberté (p. Tryphon, EORHF)

La véritable et durable vérité, c'est la vérité intérieure qui découle d'une relation avec le Christ. Elle n'a rien à voir avec la liberté externe ou physique. Nombre de ceux qui ont souffert l'emprisonnement dans les goulags d'Union Soviétique étaient bien plus libres que ceux qui vivaient dans des palais en Europe occidentale. La captivité du coeur est la plus terrible des prisons, car ceux qui en sont captifs l'ignorent, et les ténèbres qui règnent dans leur cellule de prison auront des ramifications éternelles. Le Christ est notre libérateur des ténèbres et du péché, et l'illuminateur de nos âmes. Sa Résurrection d'entre les morts a brisé les liens de la mort, et nous a libérés à jamais des ténèbres et de la mort de ce monde déchu.

Dans l'amour du Christ,
hiéromoine Tryphon, EORHF

vue aérienne du monastère All-Merciful Saviour Monastery, Vashon Island, WA.


Aucun commentaire: