"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

02 juin 2012

Ne jugez absolument personne (p. Tryphon, EORHF)


L'ancien Pavlos du Sinaï, qui nous a rendu visite samedi après-midi, m'a rappelé un détail que j'avais oublié à propos de mon ancien père spirituel, l'archimandrite Dimitri de Santa Rosa. Le père Dimitri, qui s'était enfui de Russie soviétique, y ayant souffert les coups et la prison, ne parla jamais contre eux, n'exprima jamais un mot de jugement au sujet de ses anciens bourreaux. Le père Dimitri ne prononça jamais la moindre parole de jugement contre qui que ce soit.

Cette démonstration de sainteté est dans le domaine des possibilités d'action pour chacun d'entre nous, car elle ne requiert de nous que notre engagement, une volonté à ne jamais se permettre d'émettre le moindre mot de jugement contre qui que ce soit. Si nous agissons de la sorte, alors nous apprendrons que nous pouvons aimer tout le monde, car lorsque nous décidons de ne plus juger, alors l'amour sait entrer dans notre coeur, et chacun deviendra réceptif à notre amour, notre douceur et notre miséricorde.

Dans l'amour du Christ,
hiéromoine Tryphon, EORFH

Aucun commentaire: