"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

22 juin 2012

Quand on choisit le monde, on ne sait pas aussi avoir Dieu (saint Grégoire de Nysse)

Pour celui qui s'est tourné vers ce monde, et qui en ressent ses anxiétés, et a engagé son coeur pour plaire aux gens, il est impossible d'accomplir le premier et grand Commandement du Maître : "Tu aimeras Dieu de tout ton coeur et de toute ta force" (Mt 22,37)
saint Grégoire de Nysse



"It is impossible that one who has turned to the world and feels its anxieties, and engages his heart in the wish to please men, can fulfill that first and great commandment of the Master, 'You shall love God with all your heart and with all your strength' (Mt. 22:37)."
Saint Gregory of Nyssa

1 commentaire:

Claude LOPEZ-GINISTY a dit…

Cher Jean-Michel,
J'aime bien cette tournure archaïque, ailleurs on dirait Quand on choisit le monde, on ne peut pas aussi avoir Dieu, et on manquerait cette dimension de la connaissance, du savoir salvifique qui est ici en jeu!
Merci pour toute la sagesse "nourrissante" que tu nous offres régulièrement sur ce blog!
Fraternellement,

C. L.-G.