"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

13 juillet 2012

L'homme spirituel n'a pas de droits ici bas (p. Païssios)

Au plus l'on devient spirituel, au moins l'on a de droits en cette vie. Il est obligatoire d'être patient, d'accepter l'injustice, d'accepter les injures qu'on vous adresse. Quelqu'un qui est mauvais et loin de Dieu a beaucoup de droits : frapper, hurler et agir de manière injuste. Dieu nous réserve des droits pour la vie suivante. Par ignorance, cependant, nous recherchons souvent nos droits ici bas. N'abimons pas tout. S'ils nous disent quoi que ce soit, accordons-leur directement ce droit. Et ensuite pensons bien que nous sommes confiants en Dieu. Tout ça n'est que pitrerie. La justice humaine ne signifie rien pour la personne spirituelle. Mais elle est un grand souci pour la personne pervertie.
Ancien Païssios l'Athonite



"As a person becomes more spiritual, so much fewer rights does he have in this life. It is obligatory to be patient, to accept injustice, to accept evil words from others. A crooked stick (perverted person) who is distant from God has many rights: to strike and shout and act unrighteously. Our rights God keeps for the other life. Out of ignorance however we often seek our rights here. Let us not damage things at all. If they say anything to us, immediately we give them the right. And later we think we trust in God. That is a big joke. Human justice doesn't mean anything to a spiritual person. But it is a great concern for the perverted person."
Elder Paisios of Mt. Athos

Aucun commentaire: