"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

19 août 2012

Le véritable ennemi est en soi (martyr Roman Medved, Goulag 1937)



Qu'il est bon de sentir que nous n'avons et ne saurions avoir d'ennemis parmi les hommes, mais uniquement des frères malheureux, qui méritent la pitié et l'aide, quand bien même, à cause de l'incompréhension, ils deviennent nos ennemis et nous combattent. Quel malheur! Ils ne comprennent pas que l'ennemi se trouve au dedans de nous-mêmes, et que la première chose que nous devons faire c'est l'en chasser, et puis aussi aider les autres à faire de même. Nous n'avons qu'un seul ennemi : le diable et ses esprits maléfiques. Mais l'homme, peu importe à quel point il peut avoir chuté, ne perd jamais une certaine étincelle de lumière et de bonté, qui pourrait se raviver et redevenir une flamme radieuse. Mais pour nous, il n'y a aucune raison de nous battre contre les gens, même si ils persistent à nous envoyer toutes sortes de coups et de méchancetés.. Les combattre, c'est se tromper quant à la position de nos ennemis. Même si nous gagnons, nous ne récolterons aucun bénéfice de ce combat, mais au contraire, nous deviendrons étranger à notre propre succès.

Martyr Roman Medved, prêtre, + 1937, in "Lettre à sa fille depuis le Goulag", 1932



Протоиерей Роман Медведь
source



Mon Dieu, que j'en suis loin :-(...

2 commentaires:

rémy a dit…

Oh là là... c'est drôlement fort... tout comme vous, j'en suis bien loin hélas...

rémy a dit…

Oh là là... c'est fort ! surtout avec ce qu'il a du vivre... merci de l' avoir posté