"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

19 septembre 2012

prier pour ses ennemis par obligation ne nous apporte rien (saint Grégoire le Grand)


Lorsque nos coeurs rechignent, nous avons souvent à nous forcer à prier pour nos ennemis, à élever des prières pour ceux qui sont contre nous. Ah si nos coeurs pouvaient être remplis d'amour! Combien de fois n'offrons-nous pas de prières pour nos ennemis parce que cela nous a été commandé, et non pas par amour pour eux? Nous demandons le don de la vie pour eux alors que nous avons peur que notre prière soit exaucée. Le Juge de nos âmes considère nos coeurs plutôt que nos paroles. Ceux qui ne prient pas pour leurs ennemis par amour ne demandent rien pour leur bénéfice.

Saint Grégoire le Grand


j'en suis loin..

Aucun commentaire: