"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

09 septembre 2012

Seigneur Jésus-Christ, Fils de Dieu, aie pitié de moi, pécheur! (saint Ignace Brianchaniov)


"En vérité, en vérité, Je vous le dis, si vous demandez quelque chose à Mon Père en Mon Nom, Il vous le donnera. Jusqu'ici, vous n'avez rien demandé en Nom Nom : demandez, et vous recevrez, pour que votre joie soit parfaite." (Jn 16,23-24)
Quel don merveilleux! C'est la garantie de bénédictions illimitées, infinies! Elle sort des lèvres du Dieu sans limites, revêtu de l'humanité si limitée, et qu'on appelle du nom humain de Sauveur. Par sa forme externe, le nom est limité, mais il représente quelque chose d'illimité, Dieu, de Qui il tire sa valeur divine, illimitée, la puissance et les propriétés de Dieu.
Saint Ignace Brianchaninov (La Prière de Jésus; New Seeds p. 3-4)

Aucun commentaire: