"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

21 octobre 2012



Fidèles, en ce jour / chantons en choeur des psaumes et des hymnes au Seigneur, / vénérant Son tabernacle sanctifié, / l'arche spirituelle renfermant le Verbe que nul espace ne contient; / car elle est présentée à Dieu / merveilleusement sous la forme d'une enfant, / et le grand prêtre Zacharie la reçoit / dans l'allégresse comme l'habitacle de Dieu. (2 fois)

En ce jour le temple spirituel / de la sainte gloire du Christ notre Dieu, / la seule vierge entre toutes bénie, / est présentée au Temple de la Loi pour habiter le Saint des saints; / avec elle Joachim / et Anne se réjouissent en esprit / et les vierges en choeur / aux accents des psaumes chantent au Seigneur / en l'honneur de la Mère de Dieu.

L'oracle des Prophètes, c'est toi, / la gloire des Apôtres, la fierté des Martyrs, / le renouveau de tout mortel, / ô Vierge Mère de Dieu; / par toi nous sommes réconciliés avec Dieu; / aussi nous vénérons ton Entrée au temple du Seigneur, / et dans nos hymnes nous tous / qui sommes sauvés par ton intercession, / nous t'adressons, Vierge sainte, l'angélique salutation.



ton 4
C'est dans le Saint des saints / que la Sainte immaculée / en l'Esprit saint est introduite et nourrie par l'Ange, / elle qui est en vérité / le très-saint temple de notre Dieu, / du Saint qui sanctifie l'univers en l'habitant / et divinise la nature déchue des mortels. (2 fois)

Dans l'allégresse portant leurs lampes allumées, / vers le Saint des saints les jeunes filles en ce jour / précèdent la Lampe spirituelle et l'accompagnent en procession, / montrant d'avance l'ineffable Clarté / qui d'elle-même devait briller / pour illuminer en l'Esprit / ceux qui étaient assis dans les ténèbres de l'erreur.

Dans l'allégresse reçois, / disait sainte Anne à Zacharie, / celle que les Prophètes de Dieu ont annoncée dans l'Esprit / et conduis-la au Temple saint / pour qu'elle y soit élevée dans la sainteté / et devienne le divin trône / du Maître de l'univers, le palais, / le lit nuptial et la demeure pleine de clarté.

Gloire au Père ... Maintenant.. ton 8

Après ta naissance, divine Fiancée, / tu fus présentée au Temple du Seigneur / pour être élevée dans le Saint des saints, comme vierge sanctifiée; / alors Gabriel fut envoyé / auprès de toi, la tout-immaculée, / pour te porter la nourriture d'en haut; / toutes les puissances des cieux / s'étonnèrent de voir / l'Esprit saint élire en toi son logis. / Vierge sans souillure ni péché, / glorifiée sur terre comme au ciel, / sauve-nous tous, ô Mère de Dieu.




Office complet

Aucun commentaire: