"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

27 octobre 2012

Néomartyr prêtre Fadi Jamil Haddad (Syrie, 24 octobre 2012)

La dépouille mortelle du prêtre grec-orthodoxe P. Fadi Jamil Haddad, pasteur de l'église Saint-Elie à Quatana, a été retrouvée ce jour dans le quartier de Jaramana, au nord de Damas, pas loin de l'endroit où il avait été enlevé le 19 octobre 2012, par un groupe armé non-identifié (cfr Fides 24.10.12). Un confrère orthodoxe ayant requis l'anonymat a confirmé les faits à l'agence de presse Fides : "son corps a été horriblement torturé et ses yeux arrachés," a-t'il déclaré à Fides. "C'est purement un acte terroriste. Le père Haddad est un martyr de notre Église."

Il y a un renvoi incessant de la responsabilité pour le terrible meurtre entre les forces d'opposition et les autorités gouvernementales, ces dernières accusant les bandes de déserteurs de l'armée régulière. Selon diverses sources de Fides, les ravisseurs avaient exigé de la famille du prêtre et de sa paroisse une rançon de 50 millions de livres syriennes (près de 550.OOO euros). Il était impossible de réunir une telle somme pour répondre à une exigence si exorbitante. Une source de Fides condamne  "cette terrible pratique, qui est courante depuis des mois dans cette horrible guerre, avec ces enlèvements et assassinats de civils innocents."

Parmi les diverses communautés chrétiennes en Syrie, la grecque-orthodoxe est la plus importante, avec plus de 500.000 fidèles, et elle se concentre principalement dans la partie occidentale du pays et à Damas.

Que le Seigneur lui accorde mémoire éternelle!

hiéromoine Tryphon, EORHF

Aucun commentaire: