"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

20 novembre 2012

La récolte spirituelle est un travail de longue haleine (saint Syméon le Nouveau Théologien)

De même que le fermier se fatigue à labourer, creuser, et semer le grain sur sa terre, et cela produit du fruit à temps et à contre-temps (cfr Jc 5,7) par don de Dieu, ainsi comme vous le découvrirez, il en est en réalité de même en matière spirituelle. Il nous appartient de nous engager dans toute activité et de travailler dur et péniblement pour semer les graines de la vertu, mais ce n'est seulement que par le don et la miséricorde de Dieu que la rosée de Sa bienveillance et grâce s'écoule et permet au sol stérile de nos coeurs de produire du fruit. Lorsque la semence de la Parole tombe en nos âmes, elle reçoit l'arrosage de la bonté de Dieu. Elle germe, croit, et devient un grand arbre (cfr Mt 13,31-32), c'est-à-dire, elle atteint la maturité humaine à la mesure "de la maturité du Christ" (Eph 4,13).
Saint Syméon le Nouveau Théologien




"Just as the farmer wearies himself by merely plowing, digging and sowing the seed on the ground, but it grows and produces fruit early and late (cf. Jms. 5:7) by God's gift, so it is in reality, as you will discover, in spiritual matters. It belongs to us to engage in every activity and with much toil and weariness to sow the seeds of virtue, but by God's gift and mercy alone the rain of His loving-kindness and grace falls and causes the unfruitful soil of our hearts to bear fruit. When the grain of the word falls on our souls it receives the moisture of God's goodness; it germinates, grows, and becomes a great tree (cf. Mt. 13:31-32), that is, it attains to mature manhood, to 'the measure of the stature of the fullness of Christ' (Eph.
4:13)."
St. Symeon the New Theologian

Aucun commentaire: