"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

21 novembre 2012

L'Entrée de la Theotokos au Temple (saint Dimitri de Rostov)


C'est ainsi qu'avec l'honneur et la gloire, non seulement des hommes mais aussi des Anges, que la très immaculée Vierge fut introduite dans le Temple du Seigneur. Et elle y fut accueillie : car si l'Arche de l'Ancien Testament, qui contenait de la manne, qui n'avait servie que comme prototype pour la très sainte Vierge, fut transportée dans le Temple avec grand honneur, en présence de toute l'assemblée d'Israël, alors avec quel honneur infiniment plus grand, en présence de l'assemblée des Anges et des hommes, avait à se produire l'entrée dans le Temple de cette Arche vivante, qui allait porter en elle la manne - le Christ - cette très bénie Vierge, pressentie et prévue pour devenir la Mère de Dieu.
Saint Dimitri de Rostov, Menées

Aucun commentaire: