"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

26 novembre 2012

Les dons universels et personnels que Dieu accorde (saint Pierre Damascène)

C'est pourquoi toute l'humanité, nous devons toujours rendre grâce à Dieu pour les dons universels et personnels qu'Il accomplit dans nos âmes et dans nos corps. Les bienfaits universels sont les 4 éléments, tout ce qui provient d'eux, toutes les merveilles de Dieu, toutes les extraordinaires choses rapportées dans les saintes Écritures. Les bienfaits particuliers sont ce que Dieu a donné à chaque homme: la richesse pour pouvoir faire preuve de compassion; la pauvreté pour acquérir la reconnaissante patience; le pouvoir pour atteindre au bon jugement et la formation de la vertu; la soumission et la dépendance en vue du Salut réel de l'âme; la santé pour couronner la patience; la connaissance et la puissance pour acquérir les vertus; la faiblesse et l'ignorance en vue de la soumission dans l'impassibilité, dans l'humilité, dans la fuite des vaines choses; la privation involontaire vouée au Salut volontaire, au secours de ceux qui ne peuvent atteindre la dépossession parfaite, ou même à la compassion; le calme et la sérénité pour mener de soi-même le bon combat, et de peiner pour les vertus, afin de devenir impassible et de sauver d'autres âmes; la tentation et les difficultés appelées à sauvé malgré eux ceux qui ne peuvent rompre avec leur volonté propre, mais aussi à mener à la perfection ceux qui peuvent les supporter avec joie.
Toutes ces choses, bien qu'elles s'opposent entre elles, n'en sont donc pas moins fort bonnes, si on sait s'en servir.
Saint Pierre Damascène, Philocalie des Pères Neptiques, livre 1






"We ought all of us always to give thanks to God for the gifts of soul and body that He bestows on us. These include wealth, so that one can perform acts of charity; poverty, so that one can endure it with patience and gratitude; author- ity, so that one can exercise righteous judgment and establish virtue; obedience and service, so that one can more readily attain salvation of soul; health, so that one can assist those in need and undertake work worthy of God; sickness, so that one may earn the crown of patience; spiritual knowledge and strength, so that one may acquire virtue; weakness and ignorance, so that, turning one’s back on worldly things, one may be under obedience in stillness and humility; unsought loss of goods and possessions, so that one may deliberately seek to be saved and may be helped when incapable of shedding all one’s possessions or even of giving alms; ease and prosperity, so that one may voluntarily struggle and suffer to attain the virtues and thus become dispassionate and fit to save other souls; trials and hardship, so that those who cannot eradicate their own will may be saved in spite of themselves, and those capable of joyful endurance may attain perfection. All these things, even if they are opposed to each other, are nevertheless good when used correctly."
Saint Peter of Damascus, Philokalia, book 1

Aucun commentaire: