"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

30 janvier 2013

Le titre "grand" dans l'Église, et saint Basile (p. Vladimir)



En général, on attribue le titre de "grand" à des chefs militaires qui ont commandé de puissantes armées, et à des dirigeants qui ont régné longtemps et glorieusement sur des royaumes. Cependant, l'Église a décerné ce titre honorifique à quelques uns de ceux qui ont fidèlement et saintement servi le Seigneur. Un d'entre eux c'est saint Basile le Grand.
Saint Basile est né à Césarée en Asie Mineure en 330. Dans sa jeunesse, il fut un brillant étudiant, excellant en philosophie, astronomie et rhétorique. Du fait de son éducation et de sa formation, la vie de saint Basile aurait pu prendre nombre de directions, mais il se décida pour "le chemin le moins utilisé" et suivit le Christ. Après son baptême dans le Jourdain, Basile grandit vite en renommée dans l'Église. A 40 ans, il devint archevêque de Césarée en Cappadoce, la terre de son enfance. Bien que son épiscopat fut relativement court - il s'endormit 10 ans plus tard dans le Seigneur - les réussites de saint Basile ont eu une portée incomparable et de longue durée dans l'Église. Il a établit une règle de vie pratique pour les moines. Comme liturge, il compila une Divine Liturgie qui est encore célébrée 10 fois par an dans notre sainte Église Orthodoxe.
En plus de son souci spirituel pour son troupeau, il reconnu le rôle de l'Église dans le soin à prendre pour les besoins matériels des fidèles. C'est saint Basile le Grand qui édifia les premiers hôpitaux publics, les premiers orphelinats et maisons de repos pour les personnes âgées. Saint Basile était aussi un grand défenseur de la Foi - se dressant pour défendre les véritables enseignements de l'Église sans cesse attaqués par l'hérésie arienne qui avait causé tant de divisions parmi les fidèles au 4ème siècle. Il n'est donc pas étonnant que les jours où nous le fêtons, on évoque saint Basile comme étant "l'abeille de l'Église du Christ, apportant le miel aux fidèles, mais piquant sans pitié les hérétiques."
père Vladimir Demshuk


http://easternorthodoxchristianity.blogspot.be/2011/01/st-basil-great.html

Aucun commentaire: