"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

20 janvier 2013

Pro-vie: saint Basile le Grand condamne l'avortement sans détour

Une femme qui détruit délibérément un foetus doit répondre de meurtre. Toute distinction subtile entre la formation partielle ou complète du foetus n'est pas admissible parmi nous.
Saint Basile le Grand.


Pour un Chrétien, il n'existe AUCUNE place pour l'avortement comme "acte de liberté féminine". L'Église nous enseigne une autre voie, celle de la vie. Et en cas de problème de santé grave, etc, la femme évaluera avec son mari ET avec son père spirituel. L'Église n'est pas un monolithe et les situations varient, et parfois une terrible décision doit être prise pour sauver un des deux entre l'enfant et sa maman. Mais JAMAIS l'avortement ne pourra devenir une sorte de "licence to kill" libertaire. Les sociétés qui le permettent sont des sociétés qui se suicident.

Aucun commentaire: