"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

24 février 2013

Tu marchera sur l'aspic et le basilic, tu fouleras aux pieds le lion et le dragon (Ps 91,13)

Les promesses du Christ disant qu'avec la Foi on déplacerait les montagnes sont certes bien illustrées par des exploits tels que celui de Saint Simon / Saint Samaan le Tanneur, qui déplaça la montagne Mokattam en Égypte en réponse à un défi du sultan, défi assorti de menaces d'extermination des Chrétiens s'il ne voyait pas les "effets" de leur foi. Mais elles s'illustrent aussi par les "petites montagnes de violence" à "soulever" au quotidien dans notre monde déchu...




RIEN n'arrête le Chrétien!


Aucun commentaire: