"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

18 mars 2013

Grand Carême 2013, jeûne, charité et prière


Que la Lumière brille hors des ténèbres!


Bienheureux celui qui a consenti à devenir un ami proche de la foi et de la prière : il vit avec un esprit intègre, et foi et prière ne le quittent pas. La pière qui s'élève dans le coeur de quelqu'un sert à ouvrir pour nous les portes du Ciel. Cette personne se tient en conversation avec la Divinité et est agréable au Fils de Dieu. La prière rétablit la paix face à la colère du Seigneur et la véhémence de Sa justice. De la même manière, les larmes qui jaillissent en abondance dans les yeux ouvrent la porte de la compassion.
Saint Ephrem le Syrien



"Blessed is the person who has consented to become the close friend of faith and of prayer: he lives in single-mindedness and makes prayer and faith stop by with him. Prayer that rises up in someone's heart serves to open up for us the door of heaven: that person stands in converse with the Divinity and gives pleasure to the Son of God. Prayer makes peace with the Lord's anger and with the vehemence of His wrath. In this way too, tears that well up in the eyes can open the door of compassion."
St Ephraim the Syrian






Seigneur et Maître de ma vie,
éloigne de moi l'esprit de paresse, d'abattement, de dominatione et de vaines paroles;
mais donne à Ton serviteur un esprit d'intégrité, d'humilité, de patience et d'amour.
Oui, Seigneur Roi, donne-moi de voir mes péchés,
et de ne pas juger mon frère,
car Tu es béni dans les siècles des siècles. Amen
saint Ephrem le Syrien



Jeune mendiant avec un panier. Tableau d'Ivan Tvorozhnikov, Russie, 1886
source

Mt 25,31-46 : Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, escorté de tous les anges, alors il prendra place sur son trône de gloire.  Devant lui seront rassemblées toutes les nations, et il séparera les gens les uns des autres, tout comme le berger sépare les brebis des boucs.  Il placera les brebis à sa droite, et les boucs à sa gauche.  Alors le Roi dira à ceux de droite: "Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume qui vous a été préparé depuis la fondation du monde.  Car j’ai eu faim et vous m’avez donné à manger, j’ai eu soif et vous m’avez donné à boire, j’étais un étranger et vous m’avez accueilli,  nu et vous m’avez vêtu, malade et vous m’avez visité, prisonnier et vous êtes venus me voir."  Alors les justes lui répondront: "Seigneur, quand nous est-il arrivé de te voir affamé et de te nourrir, assoiffé et de te désaltérer,  étranger et de t’accueillir, nu et de te vêtir,  malade ou prisonnier et de venir te voir?"  Et le Roi leur fera cette réponse: "En vérité je vous le dis, dans la mesure où vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait."  Alors il dira encore à ceux de gauche: "Allez loin de moi, maudits, dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et ses anges.  Car j’ai eu faim et vous ne m’avez pas donné à manger, j’ai eu soif et vous ne m’avez pas donné à boire,  j’étais un étranger et vous ne m’avez pas accueilli, nu et vous ne m’avez pas vêtu, malade et prisonnier et vous ne m’avez pas visité."  Alors ceux-ci lui demanderont à leur tour: "Seigneur, quand nous est-il arrivé de te voir affamé ou assoiffé, étranger ou nu, malade ou prisonnier, et de ne te point secourir?"  Alors il leur répondra: "En vérité je vous le dis, dans la mesure où vous ne l’avez pas fait à l’un de ces plus petits, à moi non plus vous ne l’avez pas fait."  Et ils s’en iront, ceux-ci à une peine éternelle, et les justes à une vie éternelle.

Aucun commentaire: