"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

23 mars 2013

Notre sainte religion ne reconnaît pas de qualités supérieures ou inférieures en fonction de la race ou de la religion (arch. Damaskinos d'Athènes, 1943)


"Notre sainte religion ne reconnaît pas de qualités supérieures ou inférieures en fonction de la race ou de la religion, car comme il est écrit "Il n'y a plus ni Juif ni Grecs" (Gal. 3,28), et dès lors, elle condamne toute tentative à discriminer ou créer des différences raciales ou religieuses. Notre sort commun tant dans les jours de gloire que les jours d'épreuves nationales a forgé des liens inséparables entre tous les citoyens Grecs, sans exception, peu importe la race."
Archevêque Damaskinos, 23 mars 1943




Extrait d'une lettre que l'archevêque Damaskinos d'Athènes a signée il y a 70 ans, pour protester contre l'Holocauste et la déportation des Juifs de Grèce. Selon la Fondation Raoul Wallenberg, l'archevêque est le seul dirigeant religieux d'un pays occupé (par les nazis) à avoir protesté publiquement contre l'Holocauste alors qu'il était en cours de s'accomplir.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Persécution puis holocauste puis Shoah puis Crime des Crimes (Comme le Saint des saints), ce n'est plus de l'histoire, c'est de la religion. Ceci dit, s'il n'y a plus de juifs ni de grecs dans le Christianisme, il y a toujours les juifs et les goys dans la religion juive post-christique.

Anonyme a dit…

tout à fait exact, les Orthodoxes Grecs sont les SEULS à avoir opposé une telle résistance active "au nom de leur religion" au génocide des Juifs par les Allemands :

http://www.raoulwallenberg.net/es/generales/archbishop-damaskinos/

Comme l'écrivait une sainte Russe orthodoxe morte martyre à Ravensbruck, parlant du silence du pape face au génocide "ce n'est plus le moment du silence mais celui du courage"..