"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

10 avril 2013

Le Christ, le nouvel Adam (P. John)





Lectures du jour (Vêpres) : Genèse 9,18-10,1 & Proverbes 12,23-13,9


"Noé, fut le premier le cultivateur, il commença de planter la vigne. Ayant bu du vin, il fut enivré" (Gen. 9,20-21a) 

Bien que nous nous souvenions facilement qu'Adam a péché et s'est séparé de Dieu en mangeant du fruit défendu dans le Jardin d'Eden, bien souvent nous oublions que le Juste Noé - une sorte de second Adam dans un monde purifié - lui aussi a péché, il s'est enivré du fruit de la vigne, le vin. Dès lors, Jésus-Christ devient ce "Nouvel Adam" qui est à même de faire ce qu'eux n'ont pas réussi, en restaurant en nous la grâce de Dieu par le fruit de Son Sang sacrificiel.
P. John, Archangel Michael Orthodox Church

Aucun commentaire: