"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

05 mai 2013

Fêter Pâques dans la dignité (saint Athanase le grand, pape d'Alexandrie)

Pour ceux qui célèbrent la fête dans la pureté, Pâques est une nourriture céleste. Mais pour ceux qui la vivent de manière profane et dans la débauche, c'est un danger et un reproche. Car il est écrit "Ainsi donc, quiconque mange le pain ou boit la coupe du Seigneur indignement aura à répondre du Corps et du Sang du Seigneur" (1 Co 11,27). Dès lors, ne nous contentons pas de fêtes rituelles, mais soyons prêts à nous approcher du divin Agneau, et à toucher la céleste nourriture. Purifions nos mains, purifions notre corps. Préservons notre esprit entier de la culpabilité. Ne nous abandonnons pas aux excès et aux passions, mais occupons-nous entièrement avec notre Seigneur et les divines doctrines. Afin qu'étant tous purs, nous puissions partager la Parole (cf 2 Pi 1,4).
Saint Athanase le Grand, pape d'Alexandrie

 


"To those who keep the feast in purity, the Passover is heavenly food; but to those who observe it profanely and contemptuously, it is a danger and reproach. For it is written, 'Whoever shall eat and drink unworthily, is guilty of the death of our Lord' (I Cor. 11:27). Wherefore, let us not merely proceed to perform the festal rites, but let us be prepared to draw near to the divine Lamb, and to touch heavenly food. Let us cleanse our hands, let us purify the body. Let us keep our whole mind from guile; not giving up ourselves to excess, and to lusts, but occupying ourselves entirely with our Lord, and with divine doctrines; so that, being altogether pure, we may be able to partake of the Word (cf. II Pet. 1:4)."
St. Athanasius (The Nicene and Post-Nicene Fathers: Second Series Vol. IV; Eerdmans pg. 519):


CHRISTUS SURREXIT VERE, ALLELUIA!

Aucun commentaire: