"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

24 mai 2013

Le pain eucharistique et la prosphore (Jn 6,48 / P. John)

Le Christ est Ressuscité!

Lectures du jour : Actes 8,40-9,19 & Jn 6,48-54

"Je Suis le Pain de Vie." (Jn 6,48)

Lors de chaque Divine Liturgie, nous sommes nourris à la fois physiquement et spirituellement par le pain et le vin qui, par la puissance et la grâce du Saint Esprit, sont "transformés" vraiment en Corps et Sang du Christ. Depuis des siècles, l'Église Orthodoxe a conservé des directives strictes quant au pain qui est utilisé pour la célébration de l'Eucharistie. Il doit être levé, fait de pure farine, et bien cuit (ni pas assez ni trop). Nous parlons de ce pain comme de "prosphora", un terme grec qui signifie "offrande." L'Église enseigne que le Christ Lui-même a offert du pain levé à la Cène Mystique, lorsqu'Il proclama "prenez et mangez, ceci EST Mon Corps..."

La prosphore en elle-même est une miche de pain ronde formée de 2 parties surplombant l'une l'autre, symbolisant les natures divine et humaine de notre Seigneur. Sur la partie plate de l'élément supérieur, un sceau est imprimé avec la Croix. Les 4 parties rapportent les lettres grecques IC XC NI KA, une abbréviation signifiant "Jésus Christ conquiert / est vainqueur." On parle de cet élément central comme de l'AGNEAU, et il sera utilisé pour donner la communion au clergé et aux fidèles durant la Liturgie. En tout, 5 miches de prosphora sont utilisées au cour de cette préparation, avec des commémorations poru la Mère de Dieu, les saints, les vivants et les défunts. Le nombre de prosphore se rapporte au Christ nourrissant les 5.000 avec 5 pains et 2 poissons.

XB!
P. John



Le Christ est Ressuscite!!

Today's Scripture Readings:
Acts of the Apostles 8:40-9:19 & St. John 6:48-54

"I am the bread of life." (John 6:48)

At every Divine Liturgy we are nourished both, physically and spiritually by bread and wine which, through the power and grace of the Holy Spirit, are transformed into the very Body and Blood of Christ. For centuries, the Orthodox Church has maintained strict guidelines concerning the bread that is used in the celebration of the Eucharist. It must be leavened, made of pure wheat flour, and well baked (not undercooked or doughy). We refer to this bread as PROSPHORA, a Greek word meaning "offering." The Church teaches that Christ Himself offered leavened bread at the Mystical Supper when He proclaimed: "Take and eat, this is My Body..."

The prosphora itself is a rounded loaf, formed into two parts - one above the other - symbolizing the divine and human nature of our Lord. On the flat surface of the upper portion a seal with the Cross is impressed. In its four sections, the Greek letters IC XC and NI KA are formed, an abbreviation meaning "Jesus Christ Conquers" (or "Is Victorious"). This center section is referred to as the LAMB, and will be used to commune the clergy and faithful at the Liturgy. In all, five prosphora loaves are used during this preparation, with commemorations for the Theotokos, the Saints, the Living, and Departed taken from the other four. The number of prosphora used is in remembrance Christ's feeding of the 5,000 with the five loaves and two fish.

XB!
Fr. John
Archangel Michael Orthodox Church

Aucun commentaire: