"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

12 juin 2013

Clôture de la fête de Pâques, ou Apodosis

http://www.johnsanidopoulos.com/2012/05/apodosis-leavetaking-of-pascha.html

Le mercredi de la 6ème semaine de Pâques, nous célébrons l'Apodosis ou Clôture de la Fête des fêtes - la sainte Pâques. Alors que la plupart des Fêtes ont leur clôture le 8ème jour, Pâques, la Fête des Fêtes, a sa clôture le 39ème jour. Le 40ème jour, c'est la Fête de l'Ascension de notre Seigneur, qui marque la fin de la présence physique du Seigneur sur terre. Cependant, Il ne nous abandonnepas. Il a promis d'être toujours avec nous, jusqu'à la fin des temps (Mt 20,28). Alors que nous chantons le kondakion de l'Ascension :

 "Ayant accompli Ton dessein à notre égard,
et ayant uni ceux qui sont sur terre à ceux du Ciel,
Tu T'es élevé dans la gloire, Ô Christ notre Dieu,
pour ne plus T'en éloigner
mais pour y demeurer sans cesse en proclamant à ceux qui T'aiment :
Je Suis avec vous et personne ne prévaudra contre vous
." Il y a une idée similaire exprimée dans l'apolytikion de la Dormition : "en t'endormant, tu n'as pas abandonné le monde, ô Theotokos"

Pourquoi chaque fête majeure a son Apodosis?

La raison principale est que l'Église nous donne à nouveau l'opportunité de célébrer la beauté de la fête. Lorsque nous voyons ou expérimentons quelque chose de beau, la nature humaine fait que nous désirons l'expérimenter à nouveau. Lorsque nous goûtons une délicieuse nourriture, nous désirons en remanger. Les fêtes du Christ et de la Mère de Dieu sont une douceur pour l'âme qui font y naître le désir de les célébrer plus d'une fois.

La plupart d'entre nous expérimentent une telle douceur en la fête de Pâques, qui est bien la Fête des Fêtes. Quarante jours durant, nous célébrons la victoire de la Résurrection du christ, et l'Apodosis clôt cette célébration au niveau liturgique. Cependant, la festivité de la Résurrection continue pour nous tout au long de l'année, en particulier chaque dimanche à la Divine Liturgie, qui est aussi appelée "petite Pâques."  Mais ce n'est pas seulement la Résurrection que nous célébrons à chaque Divine Liturgie, mais la vie entière du Christ et de la Theotokos et des saints.

Les offices de ce jour sont célébrés exactement comme le jour de Pâques. Les lectures de la Sainte Écriture seront cependant bien entendu différentes. Après le congé à la fin de la Liturgie, on ne chantera plus les hymnes pascales. La prière "Roi Céleste" ne sera plus chantée ou lue jusqu'à la Pentecôte. Le Linceul (Plaschanitsa ou Epitaphios) est enlevé de l'Autel et remisé à sa placé. Bien que nous soyons un mercredi, poisson, vin et huile sont autorisés.



Aucun commentaire: