"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

17 juin 2013

Les Fêtes liturgiques de l'été (Anton C. Vrame)



La Pentecôte se profilant au 23 juin et la Fête de la Toussaint - qui referme le Pentecostarion, le livre liturgique utilisé pour la période de Pâques - et la fête des saints Pierre et Paul le 29 juin, et la Fête des saints Apôtres le 30 juin, notre attention devrait être fixée sur les fêtes liturgiques de l'été. Du fait que la vie paroissiale ralentit souvent durant l'été, nous pourrions manquer ces importantes célébrations de l'année liturgique.

La fête des saints Pierre et Paul, la Synaxe des saints Apôtres.
Tout d'abord, il n'y aura pas de jeûne des Apôtres cette année car la semaine après la Pentecôte est une semaine sans jeûne.

La Fête des saints Pierre et Paul commémore les 2 grands saints et "piliers" de l'Église. Leur prédication et leur témoignage missionnaire a vraiment installé le Christianisme et entamé sa diffusion à travers tout le monde romain, et pour finir au delà. Les vies des saints Pierre et Paul sont liées, et dès lors l'Église les unit en une même Fête.

La Fête des saints Apôtres est une "synaxe" - après nombre d'importantes fêtes de l'Église, le lendemain l'on commémore un personnage important - ici un groupe - en relation avec la Fête. Par exemple, le lendemain de la Théophanie / Épihanie, nous avons la Fête de saint Jean le Baptiste. En commémorant les saints Apôtres après la Fête des saints Pierre et Paul, nous sommes invités à nous souvenir du ministère de tous les Apôtres dans le monde entier.

Les 2 Fêtes sont liées à la Pentecôte. Le Saint Esprit remplit les Apôtres, leur donnant le pouvoir de prêcher l'Évangile et d'établir l'Église.

La Transfiguration, le 6 août. C'est une des 12 grandes Fêtes de l'Église. Mt 17,1-13, Mc 9,2-12 et Lc 9,28-36 décrivent chacun l'événement - détail intéressant, l'Évangile de saint Jean ne s'y attache pas. La Transfiguration est un événement important dans la vie terrestre du Christ, car Il S'y est révélé en plénitude - pleinement Dieu et homme - aux disciples. Et elle révèle aussi l'ultime transformation de toute la Création lors du second Avènement du Christ.




Le Jeûne de la Dormition, du 1er au 15 août. Ce 15 août est traditionnellement commémoration du jour de la Dormition de la Mère de Dieu. Cette date de Fête a été instituée durant le règne de l'empereur Maurice (582-602),
mais nous ne connaissons pas la date précise. En cette Fête, nous commémorons la mort de la Vierge Marie et sa translation au Ciel.

Le martyre de saint Jean le Baptiste, le 29 août, est un jour de jeûne strict - la meilleure raison qu'on m'aie donné pour cet aspect c'est que saint Jean le Baptiste fut tué dans le cadre d'un banquet, voyez Mt 14,1-12.

Anton C. Vrame, Ph.D.
Director
Department of Religious Education
Greek Orthodox Archdiocese of America
50 Goddard Avenue
Brookline, MA 02445
617-850-1218
617-850-1489 FAX
http://www.goarch.org/archdiocese/departments/religioused

 


Aucun commentaire: