"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

05 juin 2013

Ne pas rester de bois à l'appel du Christ, ni se cacher derrière les dorures de nos églises.. (saint Boniface)

Empêtrés que nous sommes dans l'ethno-phylétisme, cloîtrés dans le confort de nos tours d'argent / églises où nous n'entendons pas le cri du monde qui a soif de Dieu, aveuglés par un nauséabond culturalisme qu'on prétend être la Tradition - alors que ni les saints Apôtres ni les premiers siècles Chrétiens n'ont connu tout ça, et nous serions "plus orthodoxes" qu'eux peut-être??? - sommes-nous encore le sel de la terre. Aussi j'aime à répéter cette phrase de saint Boniface, déjà publiée ici. Surtout qu'aujourd'hui nous le fêtons. Puisse-t'il nous ouvrir les yeux et rendre nos nuques moins dures face aux tentatives du Seigneur de faire de nous Son peuple "malgré tout"..

"
Autrefois, nous avions des prêtres en or qui célébraient le sacrifice liturgique dans des calices en bois; à présent nous avons des prêtres de bois célébrant dans des calices en or."
évêque saint Boniface de Fulda, hiéromartyr



Aucun commentaire: