"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

30 juillet 2013

discerner la coexistence du bien et du mal dans le monde (Mt 13,24-30 / P. John)

Gloire à Jésus-Christ!

Lectures du jour : 1 Co 1,1-9 & Mt 13,24-30

L'analogie de l'ivraie et du bon grain utilisée par le Christ, qui poussent ensemble dans le même champs, nous présente la triste réalité du bien et du mal qui souvent coexistent côte à côte dans notre monde. Et à moins d'être très prudents, satan sait nous tromper et nous faire prendre l'un pour l'autre. Dès lors, cette parabole est une forte mise en garde, car si nous ne savons pas décider de là où nous sommes plantés, nous avons cependant le contrôle sur la manière dont nous croissons, par les choix que nous posons.


P. John





Glory to Jesus Christ!

Today's Scripture Readings:
1st Corinthians 1:1-9 & St. Matthew 13:24-30

Christ's analogy of "wheat and tares" growing together in the same field provides the sad truth that good and evil often coexist side by side in the world; and unless we are very careful, Satan can beguile us as to which is which. Therefore, this parable stands as a stark reminder that although we cannot dictate where we are planted, we do control over how we grow by the choices we make.

Fr. John
Archangel Michael Orthodox Church

Aucun commentaire: