"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

15 juillet 2013

Saint Jean Maximovitch (fête selon l'ancien calendrier russe)

Le bienheureux Jean de Shangaï et San Francisco [Et Bruxelles! ndt] fut reconnu saint par l'Église de Russie le 2 juillet 1994. Ce fut un vénénement merveilleux et inoubliable auquel des centaines de clercs et milliers de fidèles venus de partout dans le monde ont participé!

L'importance de saint Jean pour le peuple du 20ème siècle ne saurait être sous-estimée. Ceux qui l'ont personnellement connu ou ont lu à propos de sa vie et de ses miracles ont appris connaître l'incroyable puissance spirituelle qui était contenue dans ce petit homme frèle.  Dieu a été attiré par le coeur brûlant d'amour de Vladyka Jean, qui devint un vase d'élection de Sa grâce. Il confia au saint des secrets célestes, et la capacité de transcender les lois physiques, en faisant un point de contact entre Lui-même, le Créateur, et nous, Ses créatures.

Il ne fait aucun doute que Vladyka Jean avait été envoyé par Dieu comme un don de sainteté pour le peuple en ces derniers jours. En une époque où l'imitation est devenue la norme dans tous les aspects de la vie, un temps où l'authentique esprit de la Foi Chrétienne a été si caché que la plupart des gens ignorent jusqu'à son existence, on peut voir saint Jean comme un modèle de ce qu'il convient de devenir.

Vladyka Jean a joué la "bonne note" du véritable apostolat dans le monde moderne. Alors que nombre de gens sont attirés vers l'Église Orthodoxe du Christ avant le déchaînement final du mal, puissent-ils aussi regarder vers saint Jean comme étant leur guide plein d'amour et un pasteur qui ne connaît pas la mort. Il est une sorte "d'étalon-mètre" qui indique qui est réel et ce qui est vrai en notre époque de confusion. L'unité de mesure n'est rien d'autre que le pur amour Chrétien, qu'il possédait et distribuait en abondance. Avec cet amour, l'intense lutte de la vie spirituelle se met à valoir l'effort.

Par les prières de saint Jean, que Dieu nous bénisse et nous sauve. Amen!
Évêque Alexander (Mileant)


Holy Fathers

Aucun commentaire: