"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

04 septembre 2013

La charité envers le prochain comme moyen sûr de contribuer à son propre Salut (saint Jean Chrysostome)

Écoutons donc ces paroles. Comme nous en avons l'occasion, laissons-nous coopérer à notre salut, obtenons de l'huile pour nos lampes, travaillons pour en ajouter à notre talent. Si nous restons en arrière, et passons notre temps ici dans la paresse, personne n'aura pitié de nous par la suite, quand bien même nous gémirions dix mille fois. Celui qui avait les vêtements sales s'est aussi condamné, et n'a profité de rien. Celui qui avait un talent l'a restitué à celui qui lui en avait confié la charge, et pourtant il a été condamné. Et encore, les vierges ont supplié, et sont venues à Lui et ont frappé à la porte, et tout cela en vain, sans effet.

Connaissant alors ces choses, contribuons aussi à la richesse, au bien-être et à la protection et toutes sortes de bonnes choses pour notre prochain. Car les talents ici-bas sont la capacité de chaque personne, que ce soit en matière de protection, ou d'argent, ou d'enseignement, ou dans toutes sortes d'autres choses. Que personne ne dise "je n'ai qu'un seul talent, et ne peux rien faire", car vous pouvez être justifié même avec un seul. Car vous n'êtes pas plus pauvre que cette veuve; vous n'êtes pas plus ignorants que Pierre et Jean, qui étaient tous deux des hommes peu cultivés et ignorants (Ac 4,13), mais cependant, vu qu'ils ont fait preuve de zèle, et ont fait toutes choses pour le bien commun, ils sont parvenus au Ciel. Car rien n'est si agréable à Dieu, que de vivre pour le bien commun.

Saint Jean Chrysostome




"Let us hearken then to these words. As we have opportunity, let us help on our salvation, let us get oil for our lamps, let us labor to add to our talent. For if we be backward, and spend our time in sloth here, no one will pity us any more hereafter, though we should wail ten thousand times. He also that had on the filthy garments condemned himself, and profited nothing. He also that had the one talent restored that which was committed to his charge, and yet was condemned. The virgins again entreated, and came unto Him and knocked, and all in vain, and without effect.

Knowing then these things, let us contribute alike wealth, and diligence, and protection, and all things for our neighbor's advantage. For the talents here are each person's ability, whether in the way of protection, or in money, or in teaching, or in what thing soever of the kind. Let no man say, I have but one talent, and can do nothing; for you can even by one approve yourself. For you are not poorer than that widow; you are not more uninstructed than Peter and John, who were both unlearned and ignorant men; Acts 4:13 but nevertheless, since they showed forth a zeal, and did all things for the common good, they attained to Heaven. For nothing is so pleasing to God, as to live for the common advantage."
St. John Chrysostom

Aucun commentaire: