"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

12 septembre 2013

Saint Elvis (ou Ailbhe) d'Emly, un des Pères de l'Irlande chrétienne


icône à commander au monastère de Pervijze
http://www.orthodox.be


"The Flowering of Ireland: Saints, Scholars & Kings" par Katharine Scherman, Little Brown & Co, 1981 (reéditée en 1999 pour le St Patrick's Day). Extraits :

p 83: "Mais lui [ Patrick] avait des prédécesseurs. A travers la nimbe de mythe qui entoure l'histoire de l'ancienne Eglise Irlandaise, émergent 4 saintes figures qui y étaient avant que Patrick ne vienne.. On ne sait plus grand chose d'eux, sinon leurs noms - saint Ciaran de Saighir et Ossory, saint Ailbhe d'Emly, saint Ibar de Beg Erin et saint Declan d'Ardmore - et quelques vivantes légendes sur leurs activités miraculeuses."

pp 84-85: "Ailbhe naquit d'une jeune servante dans la maison de Cronan, seigneur d'Eliach au Comté de Tipperary. Cronan, pour des raisons non-révèlées, désapprouva cette naissance et ordonna qu'il soit exposé "aux chiens et bêtes sauvages, afin qu'il soit dévoré" (1) Le bébé fut retrouvé par une louve, qui en prit soin jusqu'à ce qu'un passant inconnu, probablement un Chrétien de Grande-Bretagne, remarquant sa beauté et sa grâce Chrétienne potentielle, le prit avec lui pour l'élever dans la foi. Après des études et une consécration à Rome, Ailbe fut dirigé par le pape, en même temps que "50  saints hommes d'Irlande", probablement des accompagnateurs récemment convertis, pour aller faire du prosélitisme parmi les païens d'un endroit inconnu en Europe. Alors, comme "la sagace abeille chargée de miel", il embarqua pour l'Irlande avec ses compagnons dans une barcasse inapropriée à la navigation maritime. En bénissant la mer, il les amena tous avec serénité dans un port au nord de l'Irlande, où il convertit le roi, Fintan, et ramena à la vie les 3 fils de Fintan, morts à la bataille.

Note de l'auteur [1]: "Les citations concernant la Vie de Saint Ailbhe à travers ce chapitre sortent du livre du Révérend John O'Hanlon, "Lives of the Irish Saints" [10 volumes, Dublin: J. Duffy & Sons, 1875].

"Saint Ailbe traversa l'Irlande, comme le fera saint Patrick après lui, convertissant en chemin, et s'installant pour finir à Emly, Comté de Tipperary, près du lieu de sa naisasnce. Là il fonda une église et une école, et promulgua la "Loi d'Ailbe", qu'on suppose être la première codification ecclésiastique en Irlande. Durant sa longue vie, il fut l'ami de nombre de saints hommes, dont bien entendu saint Patrick, qui l'aurait nommé archévêque de Munster. Quand il fut très âgé, il voulut se retirer à Tyle (Thule), l'île appelée à présent Islande, pour fuir les honneurs mondains et méditer parmi les saints ermites déjà établis sur cette blanche terre. Mais le roi Aengus de Munster (convertit par saint Patrick) refusa sa permission et plaça des gardes dans les ports de mer afin qu'il ne puisse pas échapper à ses responsabilités et les abandonnant à la multitude de ceux qui l'adulaient. Ailbe est appelé le "second saint Patrick", et il est un de ceux dont les actions et la personne se mèlent avec l'ombre du saint patron de l'Irlande."

p 86: "A Rome il [Saint Declan] rencontra Ailbé, déjà célèbre, et ils y devinrent de grands amis, ce qui devait durer jusqu'à la fin de leurs jours".


Tropaire de saint Ailbe ton 4
Quand l'Illuminateur de l'Irlande revint de sa terre natale il te trouva toi, O saint Ailbe, prêchant la Foi à Emly,/
Où à la demande d'un Ange tu avais bâtit une église./
O avisé berger des âmes et glorieux ascète,/
O ami des animaux et collaborateur dans la mission avec le célèbre Patrick,/
Prie le Christ notre Dieu afin que nous devenions nous aussi des bastions de l'Orthodoxie/
Et un brillant exemple pour nos compatriotes, les tirant hors de l'ignorance et de l'erreur/
et les amenant à la vraie Foi afin que toutes les âmes soient sauvées
.

On trouvera la Règle de saint Ailbe dans le livre "The Celtic Monk: Rules & Writings of Early Irish Monks" Uinseann O'Maidin OCR, pub. Cistercian Studies Series Number 162, 1996. ISBN: 0879076623 (pb) and 0879075627 (hb).
THE CELTIC MONK (en anglais) [ note del'éditeur : Règles et Ecrits des Anciens Moines Irlandais, traduits et annotés par Uinseann Ó Maidin, OCR. 1996      216 pp

touche personnelle : c'est en l'honneur de saint Elvis d'Emly que notre chien-loup tchèque a été appelé Elvis.

Aucun commentaire: