"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

15 septembre 2013

Un miracle ne sert à rien si on n'est pas prêt à comprendre la leçon (p. Alexandre Men)

Mt 8,28-9,1 :
Quand Il fut arrivé sur l’autre rive, au pays des Géraséniens, 2 démoniaques, sortant des tombeaux, vinrent à sa rencontre, des êtres si sauvages que nul ne se sentait de force à passer par ce chemin. Les voilà qui se mirent à crier: "Que nous veux-Tu, Fils de Dieu? Es-Tu venu ici pour nous tourmenter avant le temps?" Or il y avait, à une certaine distance, un gros troupeau de porcs en train de paître. Et les démons suppliaient Jésus: "Si Tu nous expulses, envoie-nous dans ce troupeau de porcs." - "Allez", leur dit-Il. Sortant alors, ils s’en allèrent dans les porcs, et voilà que tout le troupeau se précipita du haut de l’escarpement dans la mer et périt dans les eaux. Les gardiens prirent la fuite et s’en furent à la ville tout rapporter, avec l’affaire des démoniaques. Et voilà que toute la ville sortit au-devant de Jésus; et, dès qu’ils Le virent, ils Le prièrent de quitter leur territoire. S’étant embarqué, Il traversa et vint dans Sa ville.

Ils avaient peur et ne voulaient pas écouter Ses paroles. Ce miracle les choquait et les terrifiait. Il en est de même avec nous : pour les âmes qui n'ont pas la foi, un miracle ne renforce pas. Au contraire, il est effrayant et destructeur. On ne veut rien savoir, on se détourne "Va-t'en! Ne nous importune pas! T'occupe pas de nos âmes et nos rêves!" Les anciens païens Géraséniens n'étaient cependant pas les seuls à penser et à réagir de la sorte. Nombre d'entre nous font pareil, parce que nous ne voulons pas répondre lorsque le Seigneur frappe à la porte de nos coeurs. Nous Le balayons et L'évacuons à l'extérieur, pensant quelque chose qui veut aussi dire "laisse-nous tranquilles."
P. Alexander Men





Matthew 8:28-9:1

"They were frightened and did not want to listen to His words; this miracle shocked and terrified them. - So it is with us: for souls without faith, a miracle is not strengthening; on the contrary, it is frightening and destructive. One still does not want to know, one still turns away: “Get away from us! Don’t bother us! Don’t bother our souls and dreams!” The ancient pagan Gadarenes were not alone in thinking and feeling this way, however. Many of us do the same, because we do not want to respond when the Lord knocks at our hearts. We brush it aside, thinking something to the effect of “leave us alone.”
Fr. Alexander Men

Aucun commentaire: